Domaine Bernard Defaix – BURGHOUND.COM – Allen Meadows – Octobre 2014

Burghound.com Allen Meadows

Didier Defaix décrit le millésime 2013 comme l’un de ceux “qui a produit les plus petits rendements de ces 30 dernières années ! Il y a eu une petite floraison et pour compliquer encore la situation, en 2013 la floraison a duré plus de 21 jours alors que, en 2014, elle n’a duré que 4 jours. En conséquence beaucoup de grains ont été abîmés, en fait, quand on examinait une grappe de raisin, la moitié des grains avaient une taille normale, et la moitié étaient tout petits. De plus, il a aussi fallu combattre diverses maladies de la vigne qui ont sévi du début à la fin de la campagne ; mais, en ce qui nous concerne, nous nous en sommes plutôt bien sortis, et nous n’avons pas eu de perte de rendement lié aux maladies. Nous avons vendangé du 3 au 10 octobre. 2013 fut un millésime où on ne pouvait ni vendanger trop tôt car le raisin n’était pas assez mûr, ni trop tard sinon il était trop mûr. Bref, le créneau entre les deux extrêmes était très limité, et il a fallu intervenir juste au bon moment pour que la qualité du raisin n’en souffre pas. Pour donner une idée du contexte, nous avons vendangé en 7 jours ce que l’on fait habituellement en 14 jours. Les conditions sanitaires du fruit étaient hétérogènes et les grappes récoltées tôt étaient globalement plus saines que celles récoltées plus tard. Les sucres étaient bons, les alcools potentiels étaient tous entre 12.5% et 13%, et nous n’avons pratiquement pas chaptalisé. Les pHs post-malo étaient entre 3.3 et 3.4, ce que nous avions approximativement en 2012. En terme de style, les 2013 me rappellent un peu les 2009, c’est-à-dire des vins charnus et généreux, dotés de suffisamment d’acidité pour conserver leur équilibre et leur typicité. » Les 2012 en bouteille sont aussi des vins délicieux, que l’on pourra boire jeunes, mais qui mériteront amplement d’être gardés en cave.

2013 Petit Chablis : Un nez mûr mais très frais de fruits verts, d’air marin, et de légères touches d’agrume. Les saveurs moyennes donnent une sensation en bouche très ronde, mais une dose d’acidité préserve l’équilibre et permet de garder de la fraîcheur. A consommer jeune. 87/2015+
2013 Chablis : Il affiche également des fruits verts, cependant ici le nez, expressif, traduit davantage le caractère Chablis. Les saveurs moyennes, délicieuses, possèdent de la richesse et une excellente concentration, et s’achèvent en une finale légèrement amère et minérale, rappelant le caractère du tonique. Ce bel effort méritera 1 ou 2 ans de cave. 88/2016+
2013 Chablis – Vieilles Vignes : (vieille vigne de 45 ans, 20% en fûts pas neufs, et pas de stabilisation au froid). C’est mûr au point de révéler un soupçon d’exotisme sur le nez imprégné de fruits blancs et jaunes, équilibré par juste ce qu’il faut de bois. On a même une meilleure densité de milieu de palais et une pointe d’acidité pour rester équilibré sur la finale pure, sèche et rafraîchissante où une touche citronnée remonte à la surface. (88-90)/2017+
2013 Chablis “Les Lys” : (10-15% en fûts). Le nez, exceptionnel de fraîcheur, offre un étalage de fruits jaunes, de bassin de marée, d’écorce d’agrume et de touches florales. Ici encore les saveurs moyennes, délicieuses et précises sont très riches, et exsudent une belle minéralité sur la finale juteuse, presque charnue. Ce n’est pas Le Lys classique mais il est attirant à sa façon. (88-91)/2017+
2013 Chablis “Vaillons” : (Presque tout sur Vaillons avec un peu de Séchet). Il est également agréablement frais, avec des notes de fleurs mûres, d’agrume et de poivre, qui affichent en arrière plan une touche de brioche. Comme c’est presque toujours le cas, il est plus riche et plus puissant que Les Lys, avec beaucoup d’extrait sec couvrant le palais, qui ajoute du poids à la finale généreuse et équilibrée à la fois. J’aime cette vitalité et celui-ci pourra aussi se boire jeune, et cependant réserver un développement potentiel avec quelques années. (89-91)/2017+
2013 Chablis “Côte de Léchet” : On trouve une touche de réduction minérale accompagnée de soupçons de fruits exotiques jaunes, d’iode et d’agrume. Les saveurs moyennes, minérales ont un bon volume et de l’énergie, et possèdent une superbe intensité sur la finale plus complexe et bien équilibrée. Il est excellent et même si ce n’est pas un exemple classique du vignoble compte tenu des fruits exotiques, c’est toutefois très séduisant. (89-92)/2018+
2013 Chablis “Côte de Léchet – Réserve” : (vignes de 50 ans, 40% de fûts pas neufs) Comme c’est typiquement le cas, le boisé est plus marqué que sur la cuvée classique, mais bizarrement le nez est un peu réduit. ( En général, davantage de boisé amène moins de réduction). Il y a une concentration en milieu de bouche et une richesse exceptionnelles qui couvrent le palais d’extrait sec, le tout enveloppé dans une finale assez sèche et très longue. Ce n’est pas vraiment mon style de Chablis mais le matériel sous-jacent est indiscutablement impressionnant. (90-92)/2018+
2013 Chablis – Bougros : Ici aussi, le nez offre des notes variées de chèvrefeuille, de poire, de pêche blanche et d’algue. Les saveurs charpentées, intenses et musclées sont extrêmement intenses, et débordent d’extrait sec qui enveloppe la bouche sur la finale puissante et admirablement longue. Malgré ce sentiment de puissance, il reste délicat et précis dans le contexte de l’appellation, et globalement il mérite le détour. (91-93)2020+
2012 Chablis – Vieilles Vignes : (vieille vigne de 45 ans, 20% en fûts pas neufs, et pas de stabilisation au froid).
Le nez mûr de réduction minérale, de zeste de citron et d’arômes de fruit vert offre une touche subtile de boisé. Les saveurs très riches, rondes et généreuses débordent d’extrait sec qui couvre le palais sur la finale toute en retenue et en équilibre, aussi dotée d’une salinité prononcée et suffisamment de profondeur et de longueur. 88/2016+
2012 Chablis “Les Lys” : (10-15% en fûts). Le nez élégant, frais, mesuré et extrêmement pur présente des notes de fleurs séchées, d’épice, de coquille d’huître et de poire. Les saveurs moyennes cadencées possèdent une excellente précision avant de s’achever sur une finale précise sans être austère, et qui affiche une subtile minéralité. C’est un « Lys » typique : fin et délicat. 90/2017+
2012 Chablis “Vaillons” : (presque tout sur Vaillons avec un peu de Séchet) Il est également assez mesuré, avec des arômes de fruits blancs et jaunes du verger mûrs, de fleur et de quinine. La sensation en bouche est assez subtile avec une légère minéralité qui ajoute de la hauteur à la finale d’amande grillée, de calcaire et saline. 90/2017+
2012 Chablis “Côte de Léchet” : ici le nez est très différent avec une association de senteurs de zeste de citron discret, de poire et de pomme qui affichent des notes d’iode et de silex. Les saveurs assez tendres et rondes sont magnifiquement détaillées, affichent une finale intéressante composée d’éléments salins, de citron amer et de minéraux. Ce bel équilibre mériterait 5 à 7 ans de cave. 91/2018+
2012 Chablis “Côte de Léchet – Réserve” : (vignes de 50 ans, 40% de fûts pas neufs) Le boisé est moins marqué que d’habitude pour ce vin, ce qui permet aux arômes très frais et mûrs d’agrumes et de fleur blanche de rayonner. Les saveurs extrêmement riches et suaves sont très concentrées, et débordent d’extrait sec couvrant le palais, et sont enveloppées en une finale longue et équilibrée. Ce n’est pas aussi raffiné que la cuvée classique mais il y a davantage de matière sous-jacente ici. 92/2019+
2012 Chablis – Bougros : Un nez agréablement frais et nettement floral offre des notes de fruit vert, d’algue, de poire et de très légères touches de bois. Les saveurs puissantes mais suaves possèdent du volume avant de s’achever en une finale couvrant le palais, à nouveau intensément saline et presque douloureusement intense. Comme c’est souvent le cas, ce n’est pas particulièrement raffiné mais on a une excellente profondeur et de la longueur. En un mot, impressionnant. (90-93)2018+

Pour toute information : domaine.bernard.defaix@vden.fr

Ou par téléphone au : +33 (0)4 27 10 83 73

Publié par admin le 5 janvier 2015

Étiquettes : ,

[hupso]